Contribution des moteurs asynchrones aux courants de court-circuit

Rappel des exigences : la norme CEI 60909-0 et son équivalent français NF EN 60909-0 « Courants de court-circuit dans les réseaux triphasés à courant alternatif » précisent :

« Les moteurs à moyenne et basse tension contribuent au courant de court-circuit symétrique initial, au courant de court-circuit de crête, au courant symétrique de court-circuit coupé et pour les courts-circuits dissymétriques, également au courant de court-circuit permanent. Les moteurs à moyenne tension doivent être pris en compte pour le calcul du courant de court-circuit maximal. Les moteurs à basse tension doivent être pris en compte dans les auxiliaires de centrales, ainsi que dans les installations industrielles et analogues, par exemple dans les réseaux des industries chimiques et sidérurgiques et dans les stations de pompage (…)

(…) Il est permis de négliger, dans les réseaux d’alimentation basse tension, la contribution des moteurs asynchrones au courant de court-circuit si leur contribution n’est pas supérieure à 5 % du courant de court-circuit initial calculé sans moteurs (…)

(…) Dans le calcul des courants de court-circuit, il est permis de négliger ces moteurs moyenne et basse tension, quand, conformément au schéma de circuit (verrouillage) ou au processus de fonctionnement (réversibilité), ils ne sont pas en service en même temps. »

Afin de satisfaire à ces exigences, certains guides (PD CLC/TR 50480 ou FD C 15-500) proposent une approche globale qui conduit à augmenter les courants de court-circuit maximum de l’installation en fonction du rapport entre la puissance totale des moteurs fonctionnant simultanément et la puissance totale des sources.

Cette approche approximative est bien sûr conservative et délicate à mettre en œuvre si l’installation comporte plusieurs modes de fonctionnement avec des sources différentes.

Pour pallier cette difficulté et améliorer la précision des résultats, elec calc™ 2018, grâce à son moteur de calcul en temps réel, propose à l’utilisateur de choisir pour chaque moteur si celui-ci participe ou non aux courts-circuits. La méthode des composantes symétriques utilisée par elec calc™ 2018 pour le calcul des calculs des courants de court-circuit permet un calcul très précis de ces derniers en fonction des caractéristiques de chaque moteur et ceci en tout point de l’installation et pour chacun des scénarios de fonctionnement décrits dans le projet.

Par Philippe Aupetit – Responsable Produit elec calc™

 

Voulez-vous en savoir plus?
Tracesoftware – Empowering electrical solutions.
 Webinars    eSHOP    Ventes

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *