Articles

Module Arc Flash d’elec calc™ : protection contre le risque d’arcs électriques

Trace Software International  annonce le lancement commercial du module arc flash d’elec calc™ , une solution unique qui permet de protéger les personnes et les installations contre les risques dus aux arcs électriques. Trace Software dispose d’une expertise unique dans la conception de logiciels pour l’ingénierie électrique depuis 1987.

 

Qu’est-ce qu’un arc flash ou arc électrique ?

Selon la norme NFPA 70E (norme de sécurité électrique en milieu de travail de la National Fire Protection Association), un arc flash est défini comme une « condition dangereuse associée à la libération d’énergie causée par un arc électrique ».

Un arc électrique se produit chaque fois qu’il y a une perte d’isolation entre deux objets conducteurs à un potentiel suffisant. A proximité d’équipements électriques de forte puissance, le courant de court-circuit disponible est élevé et par conséquent, il en est de même pour l’énergie associée à l’arc électrique en cas de défaut.

En Europe, la réglementation et la normalisation (par exemple la publication UTE C 18-510 en France) visent principalement à protéger les travailleurs contre les risques de contacts directs lors des travaux et interventions sur et à proximité des installations électriques. Les risques en cas d’arc électrique et les moyens pour les prévenir sont évoqués mais non développés. Dans certains pays, notamment en Amérique du Nord, ces risques sont mieux pris en compte, aussi bien pour les aspects humains que matériels et financiers et la réglementation est beaucoup plus contraignante dans ce domaine.

Les effets de l’arc électrique

  • L’arc électrique produit une lumière et une chaleur intenses, un bruit important, une surpression élevée
  • La chaleur et les projections de métal en fusion peuvent provoquer des brûlures létales
  • Le bruit peut entraîner des déficiences auditives permanentes ou temporaires, le flash des troubles de la vision
  • La surpression peut ouvrir et projeter les portes des armoires électriques ou provoquer des chutes lors de travaux en hauteur

En plus des blessures graves qu’il provoque, un arc électrique peut endommager les équipements de manière conséquente et perturber ainsi les systèmes électriques dans les environnements industriels de fabrication et de transformation, ou dans les bâtiments tertiaires. Le coût des temps d’arrêt peut être alors considérable.

Evaluation du risque

Il n’existe pas de méthode d’analyse et d’évaluation du risque par les normes CEI ou européennes. En revanche, les Etats-Unis disposent des textes suivants :

  • NFPA 70E (Standard for Electrical Safety in the Workplace) prend en compte l’ensemble des risques électriques dont ceux dus aux arcs électriques préconise les EPI (Equipement de Protection Individuelle) à utiliser en fonction du niveau de risque
  • IEEE 1584-2002 (Guide for Performing Arc-Flash Hazard Calculations) donne les méthodes pour calculer l’énergie incidente en cas d’arc électrique permet de déterminer une distance d’approche dangereuse

 Le module Arc Flash d’elec calc™ 

La gestion et la prévention des risques ont toujours été des points clés dans les programmes de sécurité dans l’industrie électrique. Une juste évaluation du niveau de risque de l’arc flash permet de sécuriser l’environnement de travail et contribue à réduire les temps d’arrêt.

Le module d’arc flash dote les professionnels de l’électricité d’un outil fondamental à partir duquel l’utilisateur pourra développer son analyse de risque à proximité des tableaux et des panneaux de distribution.

Par sa conception, elec calc ™ intègre désormais de nouvelles fonctionnalités permettant de calculer les données de l’arc flash, à partir desquelles l’utilisateur pourra développer son analyse de sécurité autour des tableaux de distribution et des armoires électriques.

A partir des scénarios de fonctionnement décrits dans un projet, elec calc™ détermine les courants de court-circuit triphasés maximum et minimum susceptibles de se produire sur un répartiteur. Il calcule les temps de coupure correspondants des appareils de protection concernés. Les données spécifiques de l’équipement peuvent être complétées ou modifiées par l’utilisateur via une interface simple. Il fournit les résultats suivants conformément aux méthodes de calcul du guide IEEE 1583-2002:

  • L’énergie incidente maximale à la distance de travail
  • La distance de protection pour l’énergie maximale admissible
  • La classe des gants (EPI) à utiliser pour prévenir le risque de choc électrique (normes CEI 60903 et ASTM D 120)

Etiquettes d’avertissement

Avec le module Arc Flash, vous pouvez imprimer les étiquettes d’avertissement à apposer sur l’équipement concerné afin d’informer le personnel. Le format proposé est conforme aux recommandations du document NFPA 70E (édition 2018). elec calc ™ surveille également les évolutions de l’installation et prévient de l’obsolescence des étiquettes.

Trace Software International s’engage à concevoir des solutions capables de garantir la sécurité électrique et la protection des systèmes. Plus de 30 ans d’expérience dans le secteur de l’ingénierie électrique nous ont permis de répondre aux plus hautes exigences en matière de qualité et de sécurité mais également aux standards requis par les réglementations locales et internationales.

Voulez-vous en savoir plus?
Tracesoftware – Empowering electrical solutions.
 Webinars    eSHOP    Ventes

Fausses idées reçues à propos de la sécurité électrique- Trace Software International

Fausses idées reçues à propos de la sécurité électrique

L’objectif de la gestion du risque électrique est de réduire ce risque au minimum selon des standards en vigueur et d’éviter les potentiels effets négatifs. Dans le secteur de l’électrotechnique, il existe de nombreuses situations dans lesquelles un danger réel peut survenir, étant donné que les employés, sur un site industriel, doivent gérer les équipements électriques.

Les législations compétentes doivent donc gérer plusieurs aspects pour garantir :

 

– la bonne utilisation de tous les équipements électriques, compte tenu des conditions environnementales et opérationnelles.

– l’utilisation correcte des matériaux.

– le respect du processus de maintenance, visant à assurer la sécurité de l’environnement de travail dans le temps.

– l’adoption de mesures de protection spécifiques dans le domaine de la sécurité des employés, y compris dans cette procédure, l’équipement et la formation professionnelle.

 

Cependant, comme dans tous les domaines, même dans l’industrie des systèmes électriques, il y a beaucoup de fausses idées transmises à l’environnement de travail, qui est en fait le lieu où chacun forme son expérience.

 

Le but de cet article est de diffuser les bonnes informations et les bonnes pratiques dans l’industrie de l’électrotechnique. L’article original a été écrit par James R. White – Membre de l’IEEE, auquel nous nous référons pour résumer les grandes lignes :

 

  • « L’énergie incidente est si élevée que vous ne pouvez pas entrer dans la centrale sans EPI. » Une autre fausse idée commune est « Vous avez besoin d’un EPI à arc électrique pour marcher dans une pièce avec du matériel électrique ». Il n’est pas nécessaire de porter un EPI à protection contre les arcs si vous êtes à proximité d’un équipement sous tension. Même si le risque existe, il ne crée pas le besoin d’un EPI à arc, sauf si vous interagissez avec l’équipement de manière à provoquer une défaillance. En effet, les appareils électriques de moins de 600 volts qui ont été correctement installés conformément à toutes les normes ne présentent pas de risque d’arc électrique, à moins qu’ils ne soient utilisés de manière à provoquer une défaillance.

 

  • Les règles de sécurité ne sont pas comme les normes de construction (IEC, NEC, …), où une fois l’installation construite selon les normes et codes actuels, elle ne nécessite pas de mise à jour, sauf si l’installation subit une rénovation majeure. Les règlements de sécurité adoptent des pratiques de travail sécuritaires qui évoluent et doivent être continuellement appliquées.

 

  • L’expérience compte, mais ce n’est pas toujours suffisant. Les statistiques confirment ces données dans le domaine de la sécurité des systèmes électriques. L’idée qu’un employé peut être considéré comme qualifié uniquement par son expérience n’est pas toujours vraie. Etre qualifié signifie posséder beaucoup de compétences techniques mais aussi des compétences et des connaissances en matière de sécurité.

 

  • Un mythe évident est la croyance totalement infondée que seules les personnes dont le titre inclut « électricien » ou similaire ont besoin de formation. Selon l’OSHA – l’administration de la sécurité et de la santé au travail aux États-Unis – la formation est essentielle pour tous ceux qui travaillent sur le terrain et qui sont exposés aux risques.

 

  • Les hôpitaux n’ont pas toujours les bonnes connaissances lorsqu’ils parlent de victimes de chocs électriques. Le nombre de victimes d’électrocution est inférieur à celui des accidents courants.

 

  • « Si vous touchez un disjoncteur de 20A, vous recevrez un courant de 20A dans tout votre corps ». C’est une phrase que les chefs d’équipe répètent peut-être pour s’assurer que tout le monde travaille dans le respect des règles de sécurité. Mais une fois que l’on réalise que c’est un mensonge, l’effet inverse est irrémédiablement obtenu. Il est cité : « Seul le courant autorisé par la loi d’OHM circulera à travers une personne, ce courant étant dicté par la tension divisée par la résistance du corps, cette résistance est généralement reconnue comme étant de l’ordre de 1000 Ω (6) pour un homme moyen. Il y a des facteurs qui tendront à modifier cette valeur ou à la réduire, comme la masse osseuse, la surface au sol, le matériau de la chaussure, l’environnement humide, etc., mais c’est un bon chiffre pour commencer. À 120 V et avec une résistance de 1000 Ω dans le circuit, le flux de courant serait limité à un maximum de 120 mA. Cette valeur actuelle pourrait certainement être mortelle et ne devrait pas être considérée comme inoffensive, mais elle devrait également servir à instruire de nouveaux travailleurs dans le domaine de l’électricité pour les risques réels de leur travail « 

 

  • « La mise à la terre est inutile ». Il n’y a rien de plus faux qu’une telle déclaration. La mise à la terre est une composante fondamentale de la sécurité électrique.

 

La sécurité est un principe fondamental, surtout quand on parle de sécurité électrique. Une formation efficace, la conformité de l’équipement aux normes, l’utilisation correcte des matériaux, la maintenance et l’utilisation des connaissances propres peuvent grandement y contribuer.

elec calc™ est le logiciel de Trace Software International  dédié aux installations électriques en Haute et Basse Tension, qui permet le calcul en temps réel en conformité aux normes internationales, conçue pour une productivité et une sécurité maximale.

 

 

Voulez-vous en savoir plus?

Tracesoftware – Empowering electrical solutions.

 Webinars    eSHOP    Sales